Livre d'or

Vous avez la parole !
Si vous ne vous y opposez pas, votre texte sera lu par tous.
 
Depuis plus de trente ans des messages sont adressés à Jacques, à sa mémoire et à ceux qui forment autour du monde une grande famille d’émotion.

Il nous faut regarder ce qu’il y a de beau… 

Le livre d'or par ordre chronlogique

J'ai entendu la voix de J.BREL pour la première fois dans la Basilique de PARAY-le Monial (l'Homme dans la cité, la lumière jaillira) , j'avais 14 ans. Depuis j'ai suivi son cheminement religieux!! Puis je l'ai vu sur scène à deux reprises à BOURG en Bresse en1966 et 1967. Quel choc!. J'ai eu la chance, avec des copains, de le retrouver après le spectacle dans une brasserie où il nous a invités à nous asseoir par un tonitruant " venez les petits" et de quoi parlait-il? De son spectacle, des instruments pas très bons, des ratés, des améliorations à apporter. Toujours et encore la perfection malgré 250 à 300 concerts par an, pas de routine!!
Ses chansons ont scandé les étapes de ma vie.J'écoute ses chansons ou lis encore ses textes à 63 ans.

Bercé dans mon enfance par vos mots, il ne se passe pas une semaine sans que je m'évade en vous écoutant. Vous nous avez laissé votre Far West. J'y suis souvent, déguisé en indien.

Merci pour ce nouveau site, si beau, si riche... au plaisir de le découvrir, et de découvrir Jacques encore plus!

Non ho mai più trovato in nessun'altra canzone la profondità dei testi di Brel nè, tantomeno, la stessa forza interpretativa. Sei sempre con noi.

A 11 ans un seul disque à la maison acheté par mes soeurs: J BREL Olympia sur une face, de l'autre les timides les fenêtres etc.., pas vraiment branché sur la chanson, cela m'énervait. A 13 ans rentrant du collège, à la TV passe le palmares des chansons, 66, et là inoubliable, j'ai eu un choc: la pendule qui dit oui et ces bras qui se balancent comme le balancier de l'horloge de la maison, un choc mais pas vraiment conscience. Puis plus tard dans un lycée technique privé, nous touchions un peu d'argent de pôche, j'achetais un " BREL" une fois tous les deux mois, entre 69 et 73,mais peu argenté je ne les écoutais pas, je voulais qu'ils soient lus par une chaine HIFI. Chaine acheté avec mes 1ers salaires en 75, c'est en aout 75 que je pu écouter toutes les chansons de M BREL. Au lycée j'en avais écouter quelques unes de chez PHILLIPS, c'était un père du ST ESPRIT qui en avait une petite collection à la bibliothèque du lycée, il était heureux qu'un élève les écoute.
J'ai toujours plaisir et émotion à écouter le GRAND JACQUES.

...Voilà près de 34 ans que notre ami BREL nous a quittés...34 ans que s'est tue cette voix...34 ans qu'il est parti, basculant par-delà l'horizon des Marquises
Sa puissance vocale et sa présence furent telles que son aura reste encore inégalée. Il traversa son époque en étoile filante et établit, les générations à venir, un modèle inaltérable et inaccessible, un Mythe. Le mythe des géants. Jusqu'au bout, il se battra. Dans une terrible chanson sur la mort, cette ombre noire qui le hantait, ne clamait-il pas: " J'arrive ! j'arrive... mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé rester encore un peu ...!" Jacques BREL était un véritable force de la nature .

j'ai 55 ans et j'écoute le grand jacques depuis l'age de 16 ans, merci à tous ceux qui contribuent à perpétuer cette belle image

Superbe site ! Quel plaisir d'y retrouver le grand Jacques dont les chansons ont accompagne mon adolescence! Ma grand mère était une de ses fans et me l'a fait connaitre. Elle l'avait vu sur scène a Paris et me racontait tout le récital. Hélas je n'ai pas eu l'occasion de le voir 'en vrai' mais avec les vidéos il est toujours la. Merci !

J'ai envoyé ce commentaire le 27 juin 2012. Où est-il ? Je ne sais pas !

..........

Mon commentaie sur le nouveau site de Brel.
27 juin 2012
Bonjour à vous La Fondation Brel.
Je découvre à l'instant le nouveau site de "Jacques", notre Brel. Superbe, garni, riche et contenant de belles trouvailles. Merci pour tout ça car je suis un inconditionnel. Depuis mes 15 ans, en '65, Brel est pour moi un père spirituel faute de trop d'absence de mon géniteur. Sans lui j'aurais sûrement "mal tourné", comme on dit chez nous. Il a formé ma tendresse, mon regard sur la vie et les gens, il m'a permit de laisser libre cour à mon hypersensibilité dans un contexte où ce n'était pas si simple. Vous en serez surpris mais il m'a aidé et guider à aimer les femmes, à bien les aimer même, à être leur être attentif sans pour autant y perdre mon identité. Brel est encore aujourd'hui l'oxygène de mes crises d'angoisses et ce depuis 47 ans. J'écoute le grand Jacques plusieurs fois par semaine et forcément moult fois les même pièces. N'ayez crainte, je ne suis pas "voodoosé" par Brel. C'est tout simplement que comme l'air, le soleil, l'eau, le bonheur et bien plus encore, je reçois ses paroles et sa voix comme si c'était la première fois, ou, à tout le moins, avec le même immense plaisir, la même sérénité. L'homme et ses chansons sont la nourriture de mon âme, tout de suite après la "lumière", ma source de vie. Je me permets de partager avec vous deux fabrications "maison" concernant Brel. Une texte de Philippe Delerm .......
http://www.vuglobal.com/apprendre_la_mort_de_brel/

La captation sonore des 3 géants, ce 6 janvier 1969........... http://www.vuglobal.com/brel_ferre_brassens/

Merci de votre attention et bravo à la Fondation Brel.
Bizou amical à France Brel.

Denis Larocque

Merci pour cette exclusivité, bravo pour ce nouveau site enrichi de documents inédits. J'aime beaucoup.

Pages